Cecilie Lundsholt
ASSITEJ Executive Committee
Cecilie Lundsholt

Marchons ensemble vers l’inconnu

Qu’est-il arrivé dans votre partie du monde pendant les 30 dernières années ? Que s’est-il passé pour le théâtre de votre pays durant la même période ? Et dans votre propre vie artistique ?

Une chose est sûre : le monde a changé. Cela ne fait que 26 ans que le web est devenu un réseau global d’ordinateurs, ouvert au public. Cela a changé le monde pour toujours. Dans un monde dans lequel nous passons de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux et devant les écrans, nous avons besoin de théâtre. C’est la forme d’art dans laquelle de vraies personnes rencontrent d’autres vraies personnes et, à travers des histoires, explorent de nouvelles perspectives, idées, pensées et rêves. Alors, que nous apporteront les 30 prochaines années ?

Au milieu du trépidant, chaleureux, innovant, et excitant Festival Seigni New Generation 2017,  à Mantoue,  il y a quelques semaines, le Comité Exécutif a exploré notre futur inconnu, en travaillant sur la dramaturgie des rencontres internationales de l’ASSITEJ et du congrès deux 2017 à 2020. La dramaturgie sera le fil rouge pour les trois prochaines années, mais elle est aussi pensée comme une inspiration pour tous ceux qui travaillent dans le champ  du jeune public, en dehors des rassemblements de l’ASSITEJ.

Nous entamerons notre voyage en rêvant, à Pékin, en août 2018. Aux rencontres artistiques, nous commencerons à imaginer le futur, et à réfléchir ensemble à nos rêves pour le futur, nos objectifs et nos souhaits.

A Kristiansand, en septembre 2019, nous nous confronterons au présent et nous enquêterons sur le paysage du jeune public en prenant acte de ce que nous avons réussi, des défis, et des obstacles qui nous attendent.

Et au congrès, à Tokyo, en mai 2020, nous commencerons le voyage en définissant et en nous engageant dans les premiers pas : des plans concrets pour un futur inconnu.

Le Mahatma Gandhi a dit : «Le futur dépend de ce que nous faisons aujourd’hui ». Ainsi, n’attendons pas de nous rencontrer en Chine, en Norvège, ou au Japon, mais commençons à imaginer le futur, À discuter du présent, et à marcher ensemble vers l’inconnu, maintenant.