Le Magazine de l’ASSITEJ 2020

Nous sommes heureux et fiers de vous présenter le magazine annuel d’ASSITEJ, envers et contre tout

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to dFlip 3D Flipbook Wordpress Help documentation.

Note des éditeurs

Il y a un peu plus d’un an, en avril 2019, le Comité exécutif s’est réuni à Montevideo, en Uruguay, et nous avons commencé à planifier le 20e Congrès et Festival mondial de l’ASSITEJ au Japon, en mai 2020. Avec l’équipe japonaise, nous avons discuté du calendrier, des appels à candidatures, des symposiums et des ateliers, ainsi que de l’appel à contributions pour le magazine. Nous avons discuté d’un plan de travail, et de la façon dont l’Assemblée générale de l’ASSITEJ et la Rencontre artistique pourraient s’intégrer au Festival MIRAI. Nous avons commencé à réfléchir à la communication et à la promotion. De comment présenter les réseaux et la prochaine génération. Nous avons examiné le nombre de jours, les modalités d’inscription, le prix des billets. L’équipe japonaise a commencé à travailler sur les projets de financement et sur la réservation des lieux et des hôtels.

Tout cela, et bien plus encore, s’est poursuivi lors de la Rencontre artistique de l’ASSITEJ à Kristiansand en septembre, et de la réunion du CE de l’ASSITEJ à Quimper, en France, en décembre. À Quimper, les articles du magazine ont été sélectionnés et édités, et préparés pour être envoyés au Japon pour la traduction. La sélection finale des spectacles, des symposiums et des ateliers a été discutée, et les horaires ont été proposés.

En bref, nous nous préparions tous avec enthousiasme à nous rencontrer en mai à Tokyo.

Nous avions besoin d’une « mini » réunion du CE à la fin du mois de février. A Bologne, en Italie. Un jour avant notre réunion, le nord de l’Italie a été fermé et la réunion a été déplacée à Francfort. Sept d’entre nous se sont réunis dans une maison et ont passé cinq jours ensemble. Les appels Zoom et Skype ont été mis en place. Des scénarios ont été discutés. Des plans d’urgence ont été établis : Plan A, Plan B, Plan C, Plan D. Nos espoirs étaient encore grands ; cela passerait sûrement, les fonds arriveraient, la vie reviendrait à la normale.

Une semaine après notre retour à la maison, nous avons eu une réunion EC Zoom sur six continents et seize fuseaux horaires. Et une autre. Et encore une autre. Et puis il est apparu clairement que nous devions tout reporter.

Nous aurons donc notre festival et notre congrès mondial de l’ASSITEJ en mars 2021, au Japon, et nous travaillons dur maintenant, virtuellement, pour nous adapter et faire en sorte que cela se réalise.

Mais le Magazine était pratiquement terminé ! Avec des articles tous orientés vers le début du voyage, vers l’inconnu. Pré Covid-2019. Mais toujours pertinents à bien des égards, et à tout le moins un regard sur la façon dont nous imaginions l’avenir à l’époque.

Nous vous offrons donc, à vous les membres de l’ASSITEJ, ce magazine en ligne, maintenant, à l’occasion du Festival et du Congrès de l’ASSITEJ qui aurait dû avoir lieu, et qui aura lieu à une date ultérieure. À cette date, au Japon, un exemplaire imprimé vous attendra. Ce ne sera pas la même chose ; nous parlerons de la façon dont notre voyage commence après le Covid-19. Nous ne savons pas à quoi cela ressemblera alors, ni comment le contenu du magazine de l’ASSITEJ sera adapté, modifié, augmenté – il est trop tôt pour le savoir.

Mais nous espérons que vous apprécierez cette version, en attendant, et nous applaudissons et remercions les contributeurs à ce magazine et toutes les personnes qui ont travaillé si dur pour rendre possible la publication de ce document.

Manon van de Water,
Seok-hong Kim, François Fogel, Tatiana Bobrova